6 -13 Juillet 2013 : Une Semaine d’action mondiale pour l’abolition de l’arme nucléaire

Partagez votre ombre en signe de solidarité avec les victimes des armes nucléaires et exigez leur interdiction totale !

Du 6 au 13 juillet, la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN) organise des actions sur tous les continents pour exiger l’ouverture d’un processus visant l’adoption d’un traité d’interdiction totale des armes nucléaires.

Elle invite chacun à partager une photographie de son ombre sur le site www.goodbynuk.es, en signe de solidarité avec les victimes des armes nucléaires.

En août 1945, lors de l’explosion des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, la lumière et chaleur ont été si puissantes, près du centre de l’explosion, que les gens ont été instantanément vaporisés, laissant seulement une ombre sur le sol, là où ils se trouvaient. Ces «ombres nucléaires» sont encore visibles dans les rues des deux villes japonaises. 250 000 personnes sont mortes dans les minutes et heures qui ont suivies les explosions.

« Partager son ombre est une action simple et forte pour manifester la solidarité avec les victimes de cette arme qui, frappe aveuglément les populations et détruit de manière durable toutes les infrastructures et l’environnement » explique Patrice Bouveret du comité de pilotage de la Campagne ICAN en France. «Le maintien d’environ 20 000 armes nucléaires, dont 300 en France, est inacceptable. Ces armes représentent une puissance de destruction d’environ 600 000 fois l’explosion d’Hiroshima, et leur possession, leur utilisation et leur stockage doivent être clairement interdits afin d’empêcher une nouvelle catastrophe humanitaire».

Les 4 et 5 mars 2013, une Conférence internationale sur l’impact humanitaire des armes nucléaires a rassemblé à Oslo 127 Etats ainsi que des institutions internationales et des représentants de la société civile, rassemblés sous la bannière d’ICAN. Le constat a été fait que les agences nationales ou internationales de sécurité seront impuissantes en cas d’explosion nucléaire et que les conséquences seront effroyables et durables tant sur les victimes que sur l’environnement et le développement. Depuis, un nombre croissant d’acteurs, appellent à entamer sans tarder des négociations visant à interdire ces armes à l’instar des autres armes de destruction massive. Un tel processus sera un atout précieux pour renforcer la lutte contre la prolifération, stigmatiser et délégitimer ces armes et ouvrir la voie vers leur élimination. Une conférence de suivi est prévue à Mexico en février 2014. ICAN France appelle le gouvernement français à contribuer à ce processus.

«La prise en compte de l’ampleur et de la gravité des conséquences humanitaires des armes atomiques implique une responsabilité partagée face au désarmement nucléaire. Cela ne peut plus rester de la seule prérogative de la poignée d’États possédant l’arme atomique », explique Pierre Villard, membre du comité de pilotage d’ICAN France.
En France, la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires (ICAN France) rassemblent 65 organisations pacifistes, environnementales et humanitaires. Elle invite les citoyens français à participer largement à cette semaine d’action.

D’autres initiatives seront organisées en juillet (Tour de France) et août (Commémorations Hiroshima et Nagasaki) par les membres de ICAN France. Suivez-nous sur Facebook et Twitter pour toutes les informations.

Comments are closed