ALERTE PRESSE : New Start et le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires

Avec la prolongation du New START et le TIAN en vigueur, les bases sont jetées pour mettre en œuvre des avancées significatives en matière de désarmement. La France et les huit autres États disposants d’armes nucléaires n’ont aucune excuse pour ne pas suivre cette voie !

  • 22 janvier : entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui rend les armes nucléaires illégales au regard du droit international.
  • 3 février, les États-Unis et la Fédération de Russie conviennent de prolonger de cinq années le traité bilatéral New Start (Nouveau traité sur la réduction des armes stratégiques).

Pour Patrice BOUVERET, directeur de l’Observatoire des armements, porte-parole de ICAN France : « Le simple maintien des niveaux actuels d’armement nucléaire ne suffira pas à protéger le monde de cette menace catastrophique. Avec l’entrée en vigueur du TIAN, il existe une nouvelle norme internationale. La Russie, les États-Unis et les autres États dotés de l’arme nucléaire — dont la France —, doivent prendre des mesures actives pour adhérer au traité d’interdiction et ainsi se conformer à leurs engagements pris il y a plusieurs dans le cadre du Traité sur la non-prolifération ».

Pour Jean-Marie COLLIN, expert et porte-parole de ICAN France, « L’extension du Traité New Start est une action importante de la part de la Russie et des États-Unis après quatre années d’affaiblissement des accords de contrôle des armements. Mais, il est important de souligner qu’il ne s’agit pas d’une mesure de désarmement, mais de limitation des arsenaux nucléaires, puisque le niveau actuel des arsenaux est conservé ».

Les commentaires sont fermés