Des parlementaires européennes et ICAN France devant le ministère des Armées !

Le 1er février, Michèle Rivasi et Karima Delli – députées européennes et candidates aux élections européennes EELV (Europe écologie Les Verts) –  étaient devant le ministère des Armées aux côtés de l’association Abolition des armes nucléaires—Maison de Vigilance, membre de ICAN France, pour exiger que la France respecte ses engagements de désarmement nucléaire (article VI du Traité de non-prolifération) et s’engage dans le processus du Traité d’interdiction des armes nucléaires adopté par l’ONU le 7 juillet 2017.

Alors que se déroule un grand débat national initié par le gouvernement, ces deux parlementaires ont regretté l’absence de questions sur la politique de dissuasion nucléaire. Pourtant, les thèmes proposés par le président Macron (dépenses publiques, organisation de l’État, transition écologique, exercice de la démocratie et de la citoyenneté) concernent directement notre politique de défense et donc la posture nucléaire militaire de la France. En effet comme le souligne Patrice Bouveret, co porte-parole de ICAN France « la nouvelle Loi de programmation militaire, prévoit  une augmentation de 60% du budget attribué à la dissuasion nucléaire, soit 37 milliards d’euros destiné à moderniser et renouveler l’ensemble de l’arsenal nucléaire français ».

Pour Dominique Lalanne, représentant de l’association Abolition des armes nucléaires organisateur de cette action, « voir deux élues au Parlement européen venir devant le ministère des Armées à Paris a été une grande satisfaction. Elles ont rappelé que l’Europe doit prendre le leadership du désarmement nucléaire et que les pays de l’Union Européenne doivent signer et ratifier le Traité d’interdiction des armes nucléaires. Un message fort que les responsables politiques en France devraient prendre en considération».

Nous avons un choix à faire au regard de l’histoire : rester passifs et conserver une politique basée sur le risque de destruction ou respecter la nouvelle norme internationale constituée par le traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

 

Pour rappel, l’association Abolition des armes nucléaires-Maison de Vigilance réalise une vigie chaque premier vendredi du mois devant le ministère des Armées. Les prochaines dates sont les vendredi 1er mars et 5 avril. 

Pour plus de renseignements s’adresser à marie-claude.thibaud(@)wanadoo.fr

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés