La France met en danger le Traité de non-prolifération nucléaire

Ce 23 avril 2018 s’ouvre à l’ONU la seconde session préparatoire de la conférence d’examen  du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP). La France membre du TNP a décidé de ne plus respecter ce traité en adoptant une loi de programmation militaire qui annonce le renouvellement des systèmes d’armes de la dissuasion nucléaire et une pérennisation de cette politique de défense. ICAN France dénonce cette atteinte à la crédibilité de cette norme internationale.

La nouvelle course aux armements nucléaires, à laquelle participe activement la France, exacerbe les tensions et affaiblit les efforts liés à la non-prolifération et au désarmement nucléaires, en particulier le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP). Ainsi en augmentant de 60 % son budget lié à la dissuasion nucléaire sur les 7 prochaines années (37 milliards contre 23,3 milliards d’euros), la France montre sa volonté de ne pas respecter l’article VI et les déclarations finales des conférences d’examen de 1995, 2000 et 2010 du TNP.  

Face a ce qui apparaît un renoncement de la France à ses engagements internationaux, nous l’appelons à manifester ouvertement qu’elle « s’engage à respecter la volonté du TNP qui est de parvenir à la mise en œuvre d’un processus de désarmement nucléaire et donc à l’élimination complète et totale des armes nucléaires. »

Cette conférence préparatoire se déroule alors que le visage politique international du désarmement a changé depuis l’ouverture à la signature, le 20 septembre 2017, du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Malgré l’opposition de la France au TIAN, nous l’appelons à « féliciter et à encourager la signature et la ratification par les États du TIAN qui est une contribution à la mise en œuvre du TNP et à l’objectif d’un monde exempt d’armes nucléaires. »


ICAN France sera présent pendant les deux semaines (23 avril—4 mai, ONU, Genève) de cette conférence, avec la présence d’organisations membres de ICAN France dont le Mouvement de la paix et Abolition des armes nucléaires.  

Les commentaires sont fermés