Faite entendre votre voix : Courrier des lecteurs

 

 

Nous vous proposons de nous aider à amplifier nos messages en écrivant à la rubrique « Courrier des lecteurs » de votre journal local comme national.

Imaginez une vague de messages des lecteurs en faveur du Traité sur l’intedrdiction des armes nucléaires (TIAN) et du désarmement nucléaire, cela ne pourra pas laisser les médias sans interrogations !

Sans vous guider dans l’écriture, nous vous proposons quelques idées de messages clés ; à vous de les adapter. Et bien sûr, faites-nous connaître la publication de votre courrier.

  • Les armes nucléaires ne laissent personne en sécurité. Elles n’empêchent pas la guerre comme le montre l’actualité, mais la favorisent. Elles ne sont qu’un instrument de terreur au détriment des populations et détournent des sommes astronomiques qui devraient être consacrées, notamment, à la lutte contre le changement climatique.
  • L’environnement est désormais une priorité mondiale. Alors que des politiques écologiques commencent à être mises en place – avec plus ou moins de succès — la course aux armements, elle, s’intensifie. La France va dépenser, selon les estimations de ICAN France, la somme 10 083 € par minute en 2022 pour son arsenal nucléaire. Trop c’est trop !
  • Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) a été adopté par une majorité des États (122) à l’Assemblée générale des Nations unies le 7 juillet 2017. C’est le seul traité qui interdit juridiquement les armes nucléaires. Il est entré en vigueur le 22 janvier 2021, venant notamment compléter d’autres instruments, comme le Traité sur la non-prolifération nucléaire (TNP). 
  • L’ONU va accueillir du 21 au 23 juin 2022 à Vienne la première réunion des États Parties au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) avec notamment des partenaires européens comme l’Allemagne, l’Autriche, la Finlande, l’Irlande, Malte, la Norvège, la Suisse, la Suède… Certains prennent part à ce processus en qualité d’observateur. 
  • La Campagne ICAN France, conduite par de très nombreuses organisations, vous demande, Monsieur le Président, de ne pas isoler notre pays d’un processus multilatéral porté par l’ONU, en participant en qualité d’observateur, à la première réunion des États Parties au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.
  • La France qui ne cesse, quel que soit son gouvernement, de dire qu’elle est un État responsable, n’a pas le droit de s’isoler de la scène internationale et européenne. Elle n’a pas le droit de refuser le dialogue en vue d’agir pour notre sécurité humaine et environnementale face aux arsenaux nucléaires qui nous menacent en permanence ; elle doit être présente comme État obserateur à la première réunion du TIAN.
  • Il n’est plus possible de voir les dirigeants de notre pays s’éloigner de leur obligation d’assurer la sécurité de la population et de refuser le dialogue porté par l’ONU et une majorité d’États en son sein. La France doit être présente à Vienne comme État observateur.
  • Peut-on imaginer un seul instant que la France laisse son siège vide lors de cette réunion de l’ONU, se rangeant ainsi aux côtés d’absents tels que les puissances autoritaires (Russie, Chine), ou dictatoriale (Corée du Nord) ? 
  • Plus de 10 000 français, à travers la pétition mise en place par ICAN France, demandent que la France soit présente à Vienne comme État observateur.
  • L’avis positif des Françaises et des Français pour ce traité s’est manifesté à différentes reprises entre une majorité (67 %, en 2018) qui souhaite que la France s’engage dans la ratification de ce traité ou encore par la multiplication du nombre de parlementaires et des 62 villes (Paris, Lyon, Saint-Étienne, Grigny, etc.) qui soutiennent le TIAN.

Vous pouvez contacter la page « courrier des lecteurs » par exemple de :

Les commentaires sont fermés.