Conférence sur l’impact humanitaire des armes nucléaires

La 2ème Conférence sur l’impact humanitaire des armes nucléaires aura lieu à Nuevo Vallarta, Nayarit, Mexique, les 13 et 14 février 2014. Cette conférence vise à renforcer la compréhension des conséquences humanitaires des armes nucléaires et fait suite aux discussions entamées à Oslo en mars 2013.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site officiel du Ministère des Affaires Étrangères du Mexique : http://www.sre.gob.mx/en/index.php/humanimpact-nayarit-2014

Les deux jours précédents immédiatement la conférence, la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN) organisera un séminaire d’une journée et demie pour les participants de la société civile qui assisteront à la conférence. Ce séminaire permettra aux participants de :

  • d’apprendre et d’échanger dans divers domaines d’expertise ;
  • de discuter des stratégies et objectifs au cours de la conférence et au-delà ; et
  • de contribuer aux ateliers régionaux et de lobbying.

ICAN organisera également une demie-journée de débriefing le 15 février 2014. Ces réunions sont ouvertes à toutes les organisations de la société civile qui participent à la Conférence intergouvernementale.

Au cours de l’année écoulée, l’impact humanitaire des armes nucléaires est devenu un thème dominant et une force motrice du débat international sur les armes nucléaires. Les résultats de la Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération de 2010 et l’engagement du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont aidé à mettre à l’ordre du jour cette discussion sur l’aspect humanitaire. La conférence d’Oslo en mars, couronnée de succès, le travail mené lors du Comité préparatoire du TNP en avril et de la réunion de haut niveau sur le désarmement nucléaire en septembre ont continué à faire avancer cette discussion. Plus récemment, lors du Premier comité de l’Assemblée Générale de l’ONU en octobre, 125 États ont soutenu une déclaration conjointe sur l’impact humanitaire des armes nucléaires. Nous ne devons pas en douter : ensemble, nous avons porté les considérations humanitaires sur le devant de la scène du débat international sur les armes nucléaires. En faisant cela, nous avons préparé le terrain pour un nouveau traité pour interdire et éliminer ces armes outlaw.

Cette Conférence donne à ICAN une opportunité cruciale pour établir une bonne fois pour toute qu’il est impossible de minimiser les effets des armes nucléaires et que la seule voie logique d’avancement est de commencer le processus de négociation d’un Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Les commentaires sont fermés