Bilan des actions du 6 au 9 août 2020 à Dijon et à Valduc

 

Les 4 jours d’actions — réalisées à Dijon et Valduc du 6 au 9 août, dates des 75ème commémorations des bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki — étaient animés par le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires*. Soixante-dix personnes, venues de différentes régions, y ont participé. Une quarantaine d’entre elles ont jeûné entre le 6 et le 9 août.

Les objectifs de ces actions étaient les suivants :

  • informer la population sur la menace des armes nucléaires et la nécessité de les éliminer ;
  • demander à nos élus et au Président Emmanuel Macron de signer le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) ; chaque citoyen pouvait s’associer en envoyant gratuitement une carte postale au Président de la République ; plusieurs centaines de cartes ont été diffusées ;• manifester notre solidarité avec toutes les victimes des armes et des essais nucléaires — pour rappel, il y a eu plus de 2 000 tirs atomiques dans le monde de 1945 à nos jours, dont 210 réalisés par la France au Sahara algérien et en Polynésie française ;
  • interpeller les salarié·e·s du Centre du CEA de Valduc en les invitant à débattre de leur reconversion ;
  • informer les Dijonnais·e·s plus particulièrement sur l’implication des banques dans le financement de la production de l’arme nucléaire et les inviter à interpeller leur banque ou à en changer.

La crise du Covid-19 a montré que l’humanité doit apporter des réponses collectives et solidaires face aux menaces globales actuelles. Les armes nucléaires sont la première de ces menaces, les autres étant le changement climatique, l’effondre- ment de la biodiversité, les inégalités, le nationalisme et les idéologies d’exclusion, les pandémies, créant une insécurité majeure sur notre planète. Elles représentent « le dernier degré de sauvagerie », comme l’a affirmé Albert Camus, dès le 8 août 1945 dans le journal Combat.

Organisations membres du collectif : Abolition des armes nucléaires-Maison de Vigilance ; Agir pour le désarmement nucléaire Franche-Comté ; Amis de la Terre Côte-d’Or ; AMFPGN (Association des médecins français pour la prévention de la guerre nucléaire) ; Arrêt du nucléaire 34 ; CANVA (Construire et alerter par la non-violence active) ; ICAN France (Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires) ; MAN Côte-d’Or (Mouvement pour une alternative non-violente) ; Mouvement de la Paix 21 ; Réseau Sortir du nucléaire ; Sortir du nucléaire 21 ; Stop nucléaire 26-07.

Le Bilan complet de ces actions est à lire ici ainsi que la Lettre ouverte qui a été adressée aux dirigeants français. La revue de presse des 75e commémorations de Hiroshima et de Nagasaki est également à découvrir.

Les commentaires sont fermés