ALERTE PRESSE – Les conséquences des essais nucléaires français en Algérie

Les 10 et 11 avril, le Premier ministre français Jean Castex se rendra à Alger, accompagné de huit ministres — dont les ministres des Affaires étrangères et des Armées pour participer à la 5e session du Comité intergouvernemental de haut niveau France-Algérie (CIHN). La question des conséquences sanitaires et environnementales des 17 essais nucléaires réalisés par la France dans le Sahara entre 1960 et 1966, ainsi que celle des déchets nucléaires et non nucléaires laissés par la France, figureront au menu des discussions.

À cette occasion, ICAN France et l’Observatoire des armements rendent disponible en langue arabe leur récente étude de ce sujet – « Sous le sable la radioactivité » – grâce au soutien du député européen français Mounir Satouri. Cette version est disponible ici  

La France doit regarder en face son héritage radiologique, prendre en charge les conséquences sanitaires et environnementales des essais nucléaires et gérer les déchets provoqués par ses explosions. L’Etat algérien doit aussi agir en déployant des moyens de communications et des mesures sanitaires pour aider les populations résidant dans le sud du Sahara et renforcer les mesures d’interdiction d’accès aux anciennes zones d’essais contaminées.

Contact des auteurs de l’étude :

  • Patrice BOUVERET, directeur de l’Observatoire des armements, porte-parole de ICAN France, + 33 (0)6 30 55 07 09 – patricebouveret@obsarm.info
  • Jean-Marie COLLIN, expert et porte-parole de ICAN France, + 33 (0)6 37 94 62 41 – collinjeanmarie@yahoo.fr

Contact presse pour Mounir Satouri, député européen Verts/ALE

  • Marion JEUNE, +33 6 59 10 20 26 marion.jeune@europarl.europa.eu

Les commentaires sont fermés