ICAN Académie – À la découverte des candidats

 

Nicole, Katia, Houcem, Charlotte, Lucie, Romain ; Acteurs de la ICAN Académie francophone d’octobre prochain 

Du 11 au 13 octobre 2018, 40 jeunes francophones âgé(e)s de 18 à 30 ans vont avoir l’opportunité de participer à la ICAN Académie Francophone organisée par ICAN France avec le soutien de la fondation Heinrich-Böll-Stiftung. Le processus de sélection est en cours et déjà une trentaine ont reçu une réponse positive. À travers ces lignes, découvrez qui ils sont et pourquoi ils ont souhaité participer et agir face à ce danger représenté par les armes nucléaires.

La ICAN Académie, qui se déroulera à Paris, est un séminaire éducatif sur le thème du désarmement nucléaire. Au cours de ces trois jours les candidat(e)s vont avoir l’occasion de rencontrer de nombreux experts et acteurs clés qui travaillent sur le désarmement et la non-prolifération nucléaires. Les réflexions, conférences et ateliers permettront aux candidat(e)s de mieux comprendre les défis que cela représente, mais aussi de voir que les succès sont possibles comme le prouve l’adoption à l’ONU, le 7 juillet 2017, du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

La ICAN Académie qui se tiendra cet automne est entièrement francophone. Nous accueillerons des candidat(e)s provenant de l’ensemble du territoire français (Lyon, Marseille, Paris, Toulouse…), mais aussi du continent africain et plus précisément d’Algérie, du Maroc et de la Tunisie.

Ces candidat(e)s sont pour la plupart étudiants provenant de parcours académiques variés — sciences politiques, droit international, histoire, droit public, biologie, développement durable— et cela à des niveaux d’étude divers, allant de la première année de licence au doctorat. Tous ces candidat(e)s se sentent concerné(e)s par les questions que posent les armes nucléaires et du besoin de s’informer sur ce sujet. Convaincus des menaces considérables — tant d’un point de vu humanitaire qu’environnemental — représentées par les arsenaux des 9 puissances nucléaires (15 000 armes) – ces jeunes hommes et femmes veulent apprendre pour agir.

Certains ont d’ores et déjà exprimés le fait qu’ils aspirent à devenir, eux-mêmes, des acteurs pour aider à mettre un terme à l’insécurité provoquée par l’existence de ces armes. La plupart d’entre eux sont d’ailleurs déjà investis dans différentes causes, à travers le tissu associatif, preuve d’une volonté d’agir pour un monde meilleur. Ainsi, Houcem est membre de l’Institut de l’engagement, Charlotte est bénévole à la Croix-Rouge française (Unité locale d’Aix-en-Provence) ou encore Oumayma est membre de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme. La ICAN Académie Francophone leur donnera les moyens, à travers des conférences et ateliers, de sensibiliser, transmettre et éduquer à leur tour d’autres acteurs. 

Si vous voulez en savoir plus sur nos candidat(e)s, leurs parcours, motivations et aspirations, alors suivez-nous à travers nos futures publications et notre page facebook

Les commentaires sont fermés