Une Hibakusha témoigne en France et à Monaco

S.A.S. le Prince était entouré de Mme Noriko Sakashita, (Hibakusha), de MM. Jean-Marie Collin, (ICAN France) et de Mr Yoshioka Tatsuya, Fondateur et Directeur de l’ONG « Peace Boat »

Le Peace Boat, organisation membre de ICAN, pour son 102e voyage mondial faisait escale en France le 6 novembre à Marseille, puis le 7 novembre en la Principauté de Monaco.

Une formidable opportunité pour notre campagne ICAN en France d’expliquer les conséquences humanitaires des armes nucléaires à travers le témoignage d’une survivante – Hibakusha de Hiroshima – Mme Sakashita Noriko à des jeunes français et monégasques, et de pouvoir rencontrer lors d’une audience S.A.S Le Prince Albert II de Monaco.

 

 

 

 

Mr G. Rosso Maire du Rove, Mme N. Sakashita, Mme S. Ihara (traductrice), Mr JM Collin (ICAN France), Mr M.Dolot (Mouvement de la Paix)

Ce mercredi 6 novembre, à Marseille, le Peace Boat a accosté dans la matinée avec à son bord Mme Sakashita Noriko, née le 22 juin 1943. Avec un très grand sourire et une certaine émotion, Mme Sakashita a accueilli la soixantaine de participants de cette conférence organisée avec l’aide du Mouvement de la Paix et l’organisation des Maires pour la Paix

 

Le jour du bombardement de Hiroshima, le 6 août 1945, elle était chez elle, avec sa maman, à 1,4 kilomètre de l’hypocentre. Le souffle de l’explosion nucléaire, l’a propulsa de plusieurs mètres. Elle fut alors blessée par de multiples coupures. Dans les heures qui suivirent, elle fut évacuée vers un autre quartier de la ville pour être mise en sécurité ; mais elle fut alors exposée, avec sa maman et son frère, au phénomène dit de la pluie noire ; une pluie chargée de cendres et de poussières radioactives. Malgré son très jeune âge, elle se souvient encore des cris de douleurs des nombreuses personnes croisées dans les décombres… 

À travers son témoignage, elle a transmis son émotion et ses craintes sur le danger des armes nucléaires. Les lycéens de la Seyne sur mer, comme les étudiants (association Reesah) furent interpellés par sa force de caractère et l’interrogèrent sur les heures qui suivirent cette catastrophe et les conséquences directes sur sa vie (mariage, maladie, discrimination, …). Michel Dolot (Mouvement de la Paix) expliqua par la suite les actions de son organisation et comment celle-ci agit à travers la France. La présence du Maire du Rove et de l’adjoint au Maire de la Seyne-sur-mer (membre de Maires pour la Paix France depuis juin 2018) ont permis de sceller un peu plus leur engagement pour soutenir l’Appel des Villes de ICAN.

 

Mme Sakashita a reçu de Mme la Proviseur la médaille du Lycée Albert 1er.

 

Le 7 novembre, le Peace Boat était en escale dans la Principauté de Monaco ou ICAN France a pu avec le soutien de la Direction de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports organiser une rencontre avec des élèves de terminale du Lycée Albert 1er.  Presque deux heures de rencontre qui peuvent se résumer avec ces mots : « émotion, sourire, partage, attention, ». De nombreuses questions (certaines en japonais) portèrent sur les conséquences humanitaires des armes nucléaires, le traité d’interdiction des armes nucléaires et la nécessité de le voir ratifié par tous les Etats, le lien avec la protection de l’environnement, l’enfance et la vie de Mme Sakashita qui comme elle l’a indiqué « veut partager son témoignage avec la jeunesse ».

 

 

Notre délégation fut, à la suite de cette rencontre avec la jeunesse monegasque, reçu en Audience par S.A.S le Prince Albert II en Son Palais. Mm Sakashita, avec beaucoup d’émotion a pu ainsi témoigner de ce drame humanitaire et échanger avec S.A.S Le Prince ; puis un dialogue s’est instauré sur l’actualité des risques liés aux arsenaux nucléaires.

S.A.S. le Prince entouré de Mme Noriko Sakashita, (Hibakusha) à droite, de MM. Jean-Marie Collin, (ICAN France) et Mr Yoshioka Tatsuya, Fondateur et Directeur de l’ONG « Peace Boat », ainsi que de Mme Anne-Marie Boisbouvier, Conseiller au Cabinet princier.  ©Palais Princier de Monaco

 

Les commentaires sont fermés