Scoutisme et désarmement nucléaire : une même direction

« C’est moins par la force de ses armements qu’une nation s’élève au-dessus des autres, que par le caractère de ses citoyens ». Ces mots furent ceux de Robert Baden Powell, fondateur du scoutisme. Homme britannique de carrière militaire, il atteindra le grade, en 1907, de lieutenant-général. Il passera beaucoup de temps à observer et former les éclaireurs au sein de l’armée britannique. Fort de cette expérience, il écrit “Scouting“ afin d’expliquer “l’art d’être éclaireur“ aux militaires. Ce texte connaîtra un grand succès auprès des jeunes garçons britanniques (puis auprès des jeunes filles également). Ainsi, Robert Baden Powell a l’idée de mettre au service de la jeunesse britannique cet “Art“ appris durant sa carrière militaire, mais dans une optique de paix. Ainsi est donc né le scoutisme, prenant ses origines dans l’armée, pour construire un monde de paix.

Aujourd’hui, le scoutisme est un mouvement mondial présent dans plus de 160 pays et comptant 60 millions de membres en 2020. Les scouts et guides du monde entier sont fédérés par des valeurs communes et un but partagé : aider chaque jeune à devenir des citoyens utiles, actifs, heureux et artisans de paix. Engagée depuis 8 ans au sein des Scouts et Guides de France (SGDF), je suis fier de ce mouvement et de promouvoir cette Education à la paix.

Eduquer à la paix, c’est rencontrer des scouts et guides du monde entier. Le scoutisme crée des citoyens et des citoyennes du Monde. Des rassemblements planétaires, appelés « Jamborees mondiaux », ont lieu tous les quatre ans depuis 1920. Le dernier a eu lieu en 2019 en Virginie. Ces évènements d’envergure exceptionnelle permettent l’échange, le partage, la construction de projets et favorisent également les débats entre des citoyens venant du monde entier.

Eduquer à la paix c’est être acteur et prendre des engagements. Lors du jamboree national “You’re up“ qui a eu lieu en 2015 à Strasbourg et a rassemblé 10 000 pionniers et caravelles français (scouts et guides de 14 à 17 ans) et 5 000 scouts et guides provenant d’autres pays européens, 800 sont devenus des “députés d’un jour“ dans l’hémicycle du Parlement européen pour être les porte-paroles, amender et voter la Résolution pour l’Europe de Demain qui avait été rédigée en commission de pionniers, caravelles et ventures européens. De nombreux engagements ont pu être pris par ces jeunes dans six domaines que sont la démocratie, la jeunesse, l’environnement, la solidarité, les cultures ou encore les Droits de l’Homme.  Des sujets que l’on retrouve, dans le dernier né des traités dit de désarmement humanitaire : le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

Eduquer à la paix, c’est évoluer en équipe et régler les conflits par la discussion ainsi que la médiation. Dès 8 ans, la pédagogie scoute est basée sur la vie en équipe. S’affirmer en tant que personne, être à l’écoute de ses coéquipiers, savoir construire et vivre à plusieurs s’apprend et prépare par la suite à l’engagement citoyen.

Eduquer à la paix c’est secourir et aider en temps de guerre. Veilles anti-incendie, brancardiers ou encore premiers secours ont été des postes assurés par les scouts et guides lors de la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, les conflits armés sont présents dans beaucoup de pays et les scouts et guides sont toujours acteurs de paix. Au Burundi, au Rwanda et dans l’Est du Congo, un projet de réconciliation a été mené par les scouts locaux afin d’unir les jeunes dans ce climat de scission

L’association des SGDF prône également l’Education au respect de l’environnement ; soit vivre dans la nature lors des réunions tout au long de l’année, notamment lors des camps d’été ou la faune et la flore sont observées et ou sont utilisées les ressources offertes par la nature avec raison et parcimonie.

Se sentir unis aux scouts et guides du monde entier autour de valeurs de paix, de solidarité et de construction d’un “monde meilleur“ tout en protégeant et en respectant la planète et ses trésors est ainsi en totale inadéquation avec la menace nucléaire pesant sur notre monde.

Dialoguer, construire ensemble, partager mais aussi protéger, respecter et jouir de notre environnement dès l’enfance sont des clés pour un monde de paix.

 

Joséphine Labadie intègrera, en septembre 2020, le Master 2 Droit de l’Environnement de Paris 1 – Sorbonne. Engagée depuis ses 8 ans au sein des Scouts et Guides de France, elle a pu vivre puis faire vivre, en tant que cheftaine, de nombreux projets tels que l’encadrement des sportifs au Championnat du monde d’athlétisme handisport à Lyon en 2013 ou encore une mission de solidarité internationale dans un bidonville en Inde en 2018.

Les commentaires sont fermés